Fabrication de pain: enseigner les sciences à l’école primaire Teach article

Traduit par Anne-Sylvie Crisinel. Quelque chose d’aussi commun que le pain peut offrir un spectre étonnant de possibilités d’enseignement interdisciplinaire.

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
madlyinlovewithlife; source de
l’image: Flickr

Il y a plusieurs millénaires, les êtres humains ont commencé à mélanger de la farine et de l’eau pour faire du pain. Un jour, un fabricant de pain fut distrait, peut-être par un tigre à dents de sabre qui passait et, à son retour quelques heures plus tard, trouva sa pâte étonnement plus légère et moelleuse. Ce fut le fondement du pain à pâte levéew1, grâce à l’utilisation de levure, un microbe très répandu naturellement.

Dans cette série d’activités pour les enfants de 9 à 11 ans, nous nous penchons sur la science de la fabrication du pain et des microbes impliqués. Les activités 1-4 peuvent être effectuées en une heure mais la fabrication de pain nécessite au moins une demi-journée, construite autour d’activités pendant que le pain lève.

Activité 1 : les microbes naturels

Fraises moisies
Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
seniwati ; source de l’image:
Flickr

Il y a de nombreux microbes dans le monde autour de nous, invisibles à l’œil nu. Comme nous, ils sont programmés pour survivre et se reproduire ; pour cela, ils se nourrissent de sucres et de protéines là où ils les trouvent et causent leur dégradation. Avez-vous déjà pris une orange et trouvé un anneau de moisissures blanches avec des moisissures bleu-vert au centre, ou sorti du fromage du frigo pour trouver que des moisissures vert-noir vous avaient précédés?

Il est facile de « partir à la pêche aux microbes » pratiquement partout et vous pouvez emmener votre classe en « partie de pêche » en les faisant laisser des assiettes de pain, fromage ou fruits exposées à l’air dans un endroit sûr pendant quelques jours ou semaines. Ce que les élèves pourront voir est le résultat des microbes de l’air s’installant sur la nourriture et se nourrissant des sucres et protéines qu’elle contient, développant finalement des champignons que nous appelons moisissures.

 

Note sur la sécurité 

S’assurer qu’aucun des enfants n’a d’allergie aux moisissures et leur rappeler de ne pas manger la nourriture ou de trop s’approcher des moisissures afin d’éviter de respirer les spores.

 

Un bloc de levure fraiche
Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
Hellahulla; source de l’image:
Wikimedia Commons

Un exemple plus rapide de microbes se nourrissant est la levure de boulanger – un amas de microbes qui peuvent être vus, sentis et touchés. Demandez à la classe de mélanger une cuillère à café de levure de boulanger fraîche ou séchée avec environ 100 ml d’eau chaude et du sucre et laissez le mélange dans un endroit chaud mais ventilé. Après peu de temps, les enfants devraient pouvoir observer de la mousse se former sur le mélange et détecter une odeur piquante. Ces effets sont causés par la production de dioxyde de carbone et d’alcool au cours d’un procédé appelé fermentation.

Beaucoup d’enfants sauront que la levure est utilisée pour faire du pain, mais comment est impliquée la fermentation?

Découpez du pain et demandez aux enfants de décrire ce qu’ils voient. Si tout va bien ils diront qu’ils voient des bulles, et que le pain a l’aspect d’une éponge. Demandez-leur s’ils peuvent faire un lien entre les bulles qu’ils ont vu sur les levures en fermentation et celles dans le pain.

Colonies de levures croissant
sur l’agar

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
Lilly_M; source de l’image:
Wikimedia Commons

Posez d’autres questions aux enfants:

  • Que deviennent les bulles dans la solution de levures ? (Elles finissent par éclater.)
  • Pourquoi cela n’arrive-t-il pas aux bulles dans le pain ? (Car elles sont à l’intérieur du pain.)
  • Qu’est-ce qui garde les bulles à l’intérieur du pain ? (La farine mélangée à l’eau.)

Ensuite une petite activité. Demandez aux enfants d’imaginer qu’ils sont des levures et qu’ils soufflent du dioxyde de carbone dans l’air. Où va-t-il? Ensuite, donnez-leur des ballons et demandez-leur de souffler à l’intérieur. Quelle est la différence en terme de où va l’air? (Il reste dans les ballons.) Aidez les enfants à comprendre la différence en mettant tous les ballons gonflés dans une boîte pour simuler le dioxyde de carbone dans une miche de pain, maintenu en place par de minuscules « ballons » de pâte.

Activité 2: l’histoire de la fabrication du pain

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
diwtwo; source de l’image:
Flickr

Au cours de l’activité 1, les enfants auront appris que les levures, le sucre et l’eau produisent le gaz qui fait lever le pain. Ils auront aussi appris que la farine, mélangée aux levures et à l’eau, forment un « ballon » qui retient les bulles de gaz dans la miche. Comme introduction aux autres aspects de la fabrication du pain, on peut lire l’histoire de La Petite Poule Rouge (The Little Red Hen). On peut en trouver une version en ligne grâce au Projet Gutenbergw2. L’histoire illustre clairement les principaux aspects de la fabrication du pain, du champ à l’assiette.

Après avoir lu l’histoire, demandez à la classe d’illustrer et de nommer chaque étape du processus et afficher les dans la classe. Les élèves peuvent-ils combiner les idées du livre avec ce qu’ils ont appris dans l’activité 1 pour écrire des instructions pour fabriquer du pain ? Il y aura peut-être des lacunes, mais ils peuvent les compléter plus tard après le reste des activités.

Activité 3 : envahisseurs et colonisateurs

Vikings manoeuvrant leurs
drakkars

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
duncan1890 / iStockphoto

Comme de nombreuses autres régions, les îles britanniques ont un passé d’invasions et de colonisations : les Romains, les Angles, les Saxons, les Jutes et les Vikings sont tous venus comme envahisseurs et se sont finalement installés. De manière similaire, l’Europe continentale a vu déferler des vagues d’envahisseurs et de colonisateurs au cours des siècles. Les nouveaux arrivants apportèrent leur propre nourriture, mais durent rapidement manger de la nourriture locale. Vous pouvez intégrer les sujets de la fabrication et de la consommation du pain dans des leçons d’histoire en utilisant le sujet des envahisseurs et des colons. Nous allons commencer avec un jeu de rôle.

Dans un hall de l’école ou dans la cour, marquez des cônes ou des chaises avec des signes listant des types de nourritures comme baies, fruit, blé, viande, produits laitiers et légumes. Demandez aux enfants de s’asseoir dans la zone comme s’ils étaient des colons, de regarder les noms de nourriture autour d’eux et de décider lesquels ils mangeraient en tant que colons. Il se peut qu’il faille leur rappeler à quels moments de l’année les différents types de nourriture sont disponibles, ainsi que le temps nécessaire à les cultiver ou à les préparer.

Miche de pain à larges bulles
d’air

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
foonus; source: Flickr

Maintenant répétez le jeu de rôle en demandant aux enfants d’être des envahisseurs qui arrivent à différentes saisons de l’année et qui ne vont pas rester longtemps. Quels types de nourriture peuvent-ils manger et lesquels ne seront pas disponibles ? Pourquoi ? Que feraient les envahisseurs s’ils décidaient de s’installer?

Cette activité devrait apprendre aux enfants que certains aliments comme le pain ou les légumes doivent être cultivés et produits en utilisant des outils, et sont donc appropriés pour des colons, alors que d’autres comme la viande et les baies peuvent être récoltées directement, et sont donc utiles aux envahisseurs.

Activité 4 : différents types de pain

Pour cette activité, demandez aux enfants d’amener différents types de pain. Parmi d’autres, vous obtiendrez peut-être du pain complet, à l’avoine, de seigle, galettes. Mettez en place une observation et une dégustation. Demandez aux enfants de suggérer des critères de comparaison comme l’apparence, la texture, la taille des trous/bulles, le goût et s’ils l’aiment ou pas.
 

Consigne de sécurité 

Avant de commencer, s’assurer qu’aucun des enfants ne souffrent d’allergie au gluten.

Si le pain est préemballé, vous pouvez vérifier les informations données sur les ingrédients et la fabrication. Autrement, vous pouvez trouver des informations nutritionnelles au sujet des différents types de pains sur internetw3. Si vous avez déjà traité le sujet d’une alimentation équilibrée, les enfants comprendront les bases des informations nutritionnelles données sur l’emballage. Si vous n’avez pas encore traité le sujet, une rapide recherche en ligne des catégories nutritionnelles leur indiqueront ce qui est sain et ce qui ne l’est pasw4. Vous pourriez ensuite discuter des types de pain qui sont meilleurs pour la santé en fonction des informations nutritionnelles. Par exemple, lequel contient le plus de fibre, ou le taux de sel le plus bas ?

Pâte à pain française levée.
Les bulles d’air sont
composées du dioxyde de
carbone produit par les
levures pendant la
fermentation

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de Dawn
Endico; source: Flickr

Activité 5 : fabrication du pain

Maintenant place à la fabrication du pain ! Les enfants adorent ça et c’est facil et presque toujours un succès. Partez du tout début et donnez aux enfants des grains de blé complet à moudre avec un mortier et un pilon. Ils verront la farine apparaître des grains écrasés et peuvent la tamiser. Je ne recommanderais pas de faire toute la farine de cette façon, cela prend trop de temps. A la place, mélangez la farine obtenue avec de la farine achetée pour obtenir la quantité nécessaire. Comme activité simultanée, vous pourriez planter des graines de blé et les regarder grandir – peut-être pour produire le blé pour la classe de l’année prochaine ! On peut facilement lier cette activité à l’histoire de La Petite Poule Rouge (The Little Red Hen).

Pétrir la pâte
Image reproduite avec
l’aimable autorisation d’un ami
anonyme de ElinorD ; source :
Wikimedia Commons

Vous vous souvenez de ces microbes utiles de la première activité ? Commencez avec une partie du mélange de levures que les enfants ont fait à l’activité 1. Dès qu’il mousse, mélangez le avec la farine et le sel et brassez vigoureusement – vous pouvez télécharger la recette depuis le site de Science in Schoolw5. Vous aurez besoin d’ajouter de l’eau chaude jusqu’à ce que la pâte devienne une boule qui laisse les côtés du bol propres. A partir de ce stade, les enfants peuvent commencer à la pétrir sur une surface propre recouverte de farine. Que remarquent-ils lorsqu’ils pétrissent la pâte ? Le gluten présent dans la farine est libéré et rend la pâte élastique. Une fois que la pâte est lisse, la laisser dans un endroit chaud pour lever.

Une heure plus tard, demandez aux enfants ce qu’ils observent et ce qu’ils pensent s’être passé pour faire lever la pâte. Coupez prudemment un bout de pâte avec un couteau et montrez aux enfants les bulles à l’intérieur de la pâte. Rappelez-leur l’expérience du ballon pour expliquer pourquoi l’air reste dans la pâte. La pâte à pain nécessite un second pétrissage avant de la laisser lever à nouveau ; cela aide à répartir les levures et l’air dans la pâte. Finalement, la pâte est prête à être cuite. Faites un pain pour vous, que vous pourrez utiliser comme exemple en le coupant en deux après la cuisson pour sentir la levure et voir les bulles.

Remerciement

Cette activité a été publiée à l’origine sur Freedom to Teach, le blog de Collins Educationw6.

Download

Download this article as a PDF

Web References

Resources

Author(s)

Ayant suivi une formation pédagogique spécialisée en sciences, David Lewis a été enseignant à l’école primaire au Royaume-Uni pendant 20 ans et enseigne actuellement dans une école internationale à Chypre. En 2006, David et ses élèves ont été finalistes du Rolls Royce Science Prize, qui récompense des approches novatrices de l’enseignement des sciences à l’école. Il participe à la formation des enseignant et au développement du programme et, dans son temps libre, écrit pour le magazine Teach Primary, Collins Education et un blog éducatif à Chypre.


Review

L’article propose des activités novatrices et intéressantes pour l’école primaire, combinant chimie, histoire et cuisine – décrivant les microbes dans le cadre de la fabrication du pain. Bien que l’auteur recommande l’activité pour des enfants de 9-11 ans, je suis sûre que les plus jeunes élèves du secondaire apprécieraient aussi d’expérimenter avec des levures et de préparer leur propre pain.


Christiana Nicolaou, Chypre




License

CC-BY-NC-SA