Jouer sur la musique en cours de science Teach article

Traduit par Camille Ducoin. Caroline Molyneux, du Lycée Balshaw de l’Église d’Angleterre (Royaume Uni), explique comment elle stimule sa classe et aide ses élèves à mémoriser des connaissances, faits et concepts.

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
Pixelquelle/T. Kemnitz

Il est reconnu que la musique affecte nos sentiments et niveaux d’énergie (Brewer, 1995). Elle peut susciter des souvenirs, augmenter l’activité cérébrale et stimuler l’esprit. Dans la société de consommation actuelle, un morceau de musique classique nous évoque une certaine marque de voiture; une chanson populaire fait surgir l’image d’une célèbre marque de parfum. Pourquoi ne pas exploiter ces messages subliminaux pour l’apprentissage? Dans une société de multimédias, tous les moyens permettant de stimuler les élèves sont précieux (Beady, 2001).

Comme première expérience, j’ai utilisé la musique pour donner de l’inspiration à ma classe en début de journée. Je passais une musique mettant dans de bonnes dispositions, que j’appelais ‘musique du jour’, et j’écrivais au tableau le nom du compositeur, en même temps que la ‘pensée du jour’. Il s’agissait de phrases ou citations motivantes fournies par l’école, à lire à haute voix dans toutes les classes chaque matin.

Quelques exemples de pensées du jour:

  • Pourquoi ‘abréviation’ est-il un si long mot?
  • Seul celui qui ne rame pas a le temps de faire tanguer le bateau
  • Celui qui n’a jamais commis d’erreur n’a jamais rien essayé de nouveau
  • L’imagination est plus importante que la connaissance (Albert Einstein)
Portrait de Giaccomo Rossini
par un artiste anonyme

Image du domaine public;
source: Wikimedia Commons

En lisant seulement ces pensées à haute voix, je trouvais qu’elles n’avaient pas beaucoup d’effet sur les élèves. Par contre, quand je les ai accompagnées de la musique du jour, les élèves ont commencé à prêter bien plus d’attention aux deux. Ils voulaient savoir exactement quelle était cette musique, qui l’avait écrite ou qui la chantait, puis quelle était la pensée du jour.

La réaction a été extraordinaire. Chaque jour, les élèves étaient impatients d’entrer dans la classe pour entendre ce qui serait joué. Ils m’attendaient à la porte avant mon arrivée, pressés de savoir quelle serait la sélection du jour. J’ai pu constater que les airs qui avaient le plus de succès étaient ceux que les élèves avaient déjà entendus mais dont ils ne connaissaient pas le nom, comme le ‘Boléro’ de Ravel ou ‘l’ouverture de Guillaume Tell’, de Rossini. J’ai travaillé sur un thème par semaine, comme ‘la musique française’ ou ‘les comédies musicales’.

Les élèves ont commencé à faire des requêtes, et ce n’était pas les chansons du hit parade qu’ils demandaient. Tous les élèves se sont mis à participer, qu’ils soient confiants ou discrets, garçons ou filles. Nous avons choisi la musique à tour de rôle pour que chacun s’exprime. Les élèves jouaient à qui trouverait la musique la plus méconnue mais intéressante. Parmi les propositions, nous avons eu un air classique de l’opéra ‘Roméo et Juliette’ de Prokofiev: ‘la danse des chevaliers’ (les élèves étudiaient la pièce de Shakespeare en cours de théâtre), et ‘Matchstalk Men’ par Brian & Michael, une chanson sur L. S. Lowry, le célèbre artiste de Manchester du début du XXème siècle.

La musique a permis de stimuler la culture générale des élèves, tout en les amusant. Ils ont découvert que le compositeur John Williams a écrit le thème musical du film Harry Potter, et que plusieurs comédiens célèbres, dont John Cleese (ancien membre du groupe des Monthy Python, connu également pour avoir tourné dans la série James Bond), ont collaboré à la production de chanson parodique ‘Always Look on the Bright Side of Life’. Certains élèves ont même reconnu cette chanson pour l’avoir entendue dans des matchs de foot, sans avoir la moindre idée de son origine.

La morale du matin a pris de l’essor dans ma classe, et les élèves abordaient les leçons suivantes heureux de commencer la journée. J’ai reçu des visites d’autres élèves et enseignants qui avaient entendu parler de la musique du jour et venaient voir comment cela se passait. Le projet a duré tout un trimestre, et a connu un tel succès que j’ai poursuivi cette idée. Si jamais il m’arrive d’oublier de passer un air de musique le matin, il y a des plaintes!

Statue de Freddie Mercury
Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
Paranoid; source: Wikimedia
Commons

Ensuite, j’ai commencé à développer un répertoire musical en lien avec le programme de science. A ce moment-là, j’étais en train d’écrire le plan détaillé des cours de l’année pour le tronc commun de science du nouveau GCSE (brevet des collèges anglo-saxon); j’ai donc cherché des musiques adaptées aux sujets abordés pour les inclure dans le plan de travail.

Je mettais la musique pendant que les élèves entraient dans la classe. Aussitôt, ils commençaient à chercher le lien entre la musique et le titre de la leçon, ainsi que les objectifs que j’avais inscrits sur le tableau. Ainsi, avant même que les élèves se soient assis, aient ouvert leurs sacs et sorti leurs affaires, ils se mettaient à réfléchir à la leçon. J’ai commencé à mettre au défi les meilleurs élèves avec des liens moins évidents. Par exemple, j’ai passé ‘Under Pressure’ de Queen pour introduire un cours intitulé ‘le sel dans l’alimentation’. Plusieurs élèves ont deviné que trop de sel provoque une pression sanguine élevée. Ils ont commencé à deviner les aboutissants de la leçon avant même que j’en écrive plus que le titre!

L’idée s’est développée. Sur mon site Internetw1, on trouve les titres des cours de la semaine suivante; les élèves visitent le site, regardent les titres et proposent une musique qui pourrait introduire la leçon. Sans s’en rendre compte, ils se préparent pour les cours suivants!

En cherchant un air approprié, je ne m’arrête pas au titre d’une chanson: je tiens compte des paroles. Dans  ‘Big Yellow Taxi’ de Joni Mitchell, on entend: “ils ont pavé le paradis et construit un parking”. C’était parfait pour un cours sur l’impact des activités humaines sur l’environnement. Les élèves ont écouté attentivement, guettant le lien avec la leçon.

Le Vieil Opéra de Francfort,
Allemagne

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de
Pixelquelle/ Martina Taylor

J’ai poussé l’idée plus loin en employant d’autres types de musique pour produire des effets durant les exposés. ‘Carmina Burana’ de Carl Orff est un morceau extrêmement dramatique, que j’ai relié à une présentation sur l’énorme impact néfaste des plats au micro-ondes sur le régime de la population du Royaume Uni. J’ai utilisé la chanson de Jane Birkin et Serge Gainsbourg ‘Je t’aime, moi non plus’ dans un cours sur les hormones, pour indiquer leurs effets sur les adolescents, garçons et filles.

Pour évaluer l’efficacité du procédé, je passais un morceau de musique utilisé dans un cours précédent, et je donnais aux élèves le temps de la chanson pour résumer les points clés de la leçon correspondante. J’ai constaté que la musique provoque le souvenir des connaissances et savoir-faire que les élèves ont appris. Je n’avais qu’à passer la musique et les élèves se rappelaient les faits. Pendant la chanson ‘Chain Reaction’ de Diana Ross, qui avait été liée à un cours sur les nerfs et les réflexes, certains élèves ont réussi à écrire les événements se succédant au cours d’un arc réflexe! Ceci a mis en évidence le succès du projet, tout comme les commentaires positifs des élèves: “Mademoiselle Molyneux a une chanson pour toutes les occasions”, ou “Pourrait-on avoir plus de musique pendant les cours?”. On a entendu les élèves parler de la musique à des enfants et parents venus se renseigner sur l’établissement, et leur dire comment cela les motivait au début des cours.

Voici quelques exemples de musiques que j’ai utilisées.

Chanson

Cours de science relié

‘Danger, Danger High Voltage’ – Electric Six

Electricité – de la cinquième à la seconde (nouveau CGSE)

‘The Drugs Don’t Work’ – The Verve

Les drogues – Biologie, classe de seconde (nouveau CGSE)

‘Rock DJ’ – Robbie Williams

Rocher – Chimie, classe de seconde

‘Me and My Shadow’ – Various

La lumière – Physique, classe de quatrième

‘Oliver Twist’ – Food Glorious Food

Nourriture et digestion – quatrième et seconde

‘Fast Food Rockers’ – Fast Food Song

Malnutrition et obésité – classe de seconde

Par la suite, j’espère étendre le projet à travers l’école, en impliquant peut-être d’autres enseignants qui pourraient proposer des morceaux à utiliser et des liens entre leurs disciplines et le cours de science. J’ai déjà produit un CD de révisions pour les élèves, sur lequel je donne des tuyaux et connaissances utiles pour l’examen du GCSE (brevet des collèges). Intégrer certains airs qui ont servi pendant les cours devrait les aider encore davantage dans la préparation des examens.

Est-ce un simple truc? Eh bien, oui, sans doute. Mais nous vivons dans une société pleine de trucs qui marchent. Je crois vraiment que tous les moyens qui permettent de capter l’attention des élèves et de les amener à apprendre et retenir des informations valent la peine d’être essayés.

Download

Download this article as a PDF

References

  • Beady Jr CH (2001) Whatever It Takes (2 Motivate 2-Daze Youth). Piney Woods, MS, USA: Dr Beady
  • Brewer C (1995) Music and Learning: Seven Ways to Use Music in the Classroom. Tequesta, FL, USA: LifeSounds

Web References

Resources

Review

Cet article parle de musique: un aspect important du monde d’aujourd’hui, pourtant rarement utilisé en classe. C’est une lecture intéressante pour les enseignant recherchant de nouvelles approches pédagogiques déjà expérimentées par d’autres avec succès. Cet article concerne toutes sortes d’enseignants, qu’ils travaillent avec des élèves motivés ou non, dans tous les domaines de l’éducation.

Le texte est écrit avec clarté et donne des exemples pratiques de chansons utilisées par l’auteur, avec les sujets du programme auxquels ils ont été reliés en classe. L’article contient plusieurs références (journaux et documents en ligne) pour appuyer ses dires. J’ai trouvé un autre lien intéressant sur la théorie des Intelligences Multiples de Gardner, incluant une ‘intelligence musicale’ parmi les huit sortes d’intelligences constituant le potentiel humain.

Le contenu de l’article peut aisément être transféré du domaine des sciences vers toutes les autre disciplines scolaires. Certains des liens fournis donnent des ressources semblables pour les enseignants de disciplines non scientifiques. Cet article pourrait bien servir de point de départ à un groupe de travail d’enseignants cherchant à explorer l’usage de la musique en classe. La musique peut être employée à différentes étapes du cours: en introduction, conclusion, ou pour souligner un passage. Elle peut aussi être associée à d’autres activités multimédias utilisées en classe pour rendre l’apprentissage spontané et accessible à tous les élèves.

Il serait bienvenu que, suite à cet article, une organisation éducative prenne l’initiative de créer un site Internet proposant des extraits musicaux ainsi que des sujets d’études auxquels ils peuvent être reliés. Ce site pourrait rassembler des extraits disponibles en libre accès, ainsi que le matériel pédagogique correspondant, à l’intention des enseignants du monde entier. Un forum ou un blog présent sur ce site permettrait aux enseignants de raconter les expériences qu’ils ont eues en classe avec un morceau particulier, ou de proposer d’autres morceaux.


Gaetano Bugeja, Malte




License

CC-BY-NC-SA