Des graphiques colorés pour intéresser les élèves à la chimie Inspire article

Traduit par Maurice Cosandey. Le maître de chimie anglais Andy Brunning parle de stimuler la vie scolaire avec sa creation-, les graphiques colorés.

Andy Brunning, the mastermind behind Compound Interest
Andy Brunning, the
mastermind behind
Compound Interest
.
Reproduction autorisée par
Andy Brunning 

Andy Brunning enseigne la chimie dans une école secondaire de Cambridge, UK. Mais le soir, il anime le site “Compound Interest”, en créant des documents éducatifs sur la chimie au quotidien.

Ce qui l’a poussé à créer un poster pour sa propre classe l’a conduit à créer 400 documents graphiques, que chacun peut décharger gratuitement sur son sitew1.  A force de répondre à des questions comme “Pourquoi le café est amer” ou “Pourquoi le lard grille sent si bon ?” et d’expliquer la chimie du miel, des cosmétiques et des arbres de Noël, les graphiques de Andy ont paru sur les sites des journaux comme “The Guardian”, “Huffington Post” et “Smithsonian”. Son réseau social est impressionnant, avec 227 000 citations sur Facebook et 17700 suiveurs sur Twitter- Et ces chiffres croissent chaque jour.

Comment tout est parti

Malgré sa célébrité sur Internet, Andy est d’abord un maître. Une fois son diplôme de chimiste en poche, Andy a renoncé au travail en laboratoire. “J’étais beaucoup plus enthousiaste en expliquant la chimie aux élèves”, dit-il. “C’est pourquoi j’ai très vite opté pour l’enseignement”. Il a travaillé dans deux écoles pendant son année de formation pédagogique, avant d’arriver à Bournemouth, UK. C’est là que les Compound Interest ont démarré.

“Quand je suis arrivé, ils avaient enlevé tous les posters et affiches de la classe. Tous, sauf une table périodique au mur”, dit-il. “Comment faire pour animer et  inspirer les élèves ?” se demande-t-il. Il chercha à se procurer des posters en ligne. Mais tout ce qu’il trouva était soit ennuyeux, soit sec, et n’avait rien d’attirant. La seule solution était de les créer lui-même. Il se jeta donc sur son laptop. “Si c’est coloré et intéressant, cela passera”, pensa-t-il.

Avec pour seul bagage son certificat d’aptitude à l’enseignement, Andy se lança dans la création infographique. “Le premier essai que je fis”, dit-il, “était sur les groupes d’éléments tirés de la table périodique”. Il les montra à quelques collègues, qui lui suggérèrent de les publier sur le Net, afin que d’autres les déchargent. “C’est comme cela que tout a commencé, un peu par accident !”

Periodic Table
Reproduction autorisée par Andy Brunning

Des graphiques dans la salle de classe

En fait, Andy cherche à créer un nouveau graphique par semaine, mais cela dépend beaucoup de son travail à l’école. Comment concilier les deux ? “C’est difficile,” dit-il.  “D’habitude je reste à l’école chaque soir une heure ou deux, pour les besoins scolaires. Puis je passe une heure ou deux sur mes graphiques à la maison, bien que ma fiancée soutiendrait probablement que j’en fais un peu plus.”

Il semble que ses deux carrières se complétent assez bien. Andy a commence à créer ses graphiques pour ses élèves, pour animer ses cours. Mais il étudie parfois des thèmes qui ne sont pas au programme, mais qui peuvent s’y greffer. Sa source favorite d’information est aussi bien la table périodique que le Guide de la verrerie de laboratoire.

Il semble bien que ses élèves aiment utiliser ses posterscomme references. “Ma classe d’adolescents de 16 à 18 ans adore le graphique des groupes fonctionnels de la chimie organique. Ils en ont tous fait une copie sur papier, de leur propre chef” . Andy a aussi introduit des textes lacunaires dans certains de ses graphiques, et les élèves doivent remplir les vides. Il pense qu’un maître peut adapter ses graphiques à sa guise.

Chemistry Laboratory Glassware
Reproduction autorisée par Andy Brunning
 

L’emploi des graphiques n’est pas limité aux murs de la salle de chimie. Andy cite le cas d’une école qui a affiché ses graphiques dans toute l’école pendant la “semaine de la chimie”. Le département d’anglais a présenté un graphique expliquant l’origine de l’odeur des livres, tandis que la cafeteria a fait pareil pour les odeurs de cuisine. Le travail d’Andy peut sans doute être étendu à toutes les activités scolaires.

Il n’y a pas que les amateurs de chimie qui lisent les affiches d’Andy. Même les élèves non scientifiques s’y intéressent. Cependant, malgré que son audience dépasse la seule salle de chimie, la majorité des graphiques présentés ont un rapport avec le cours de chimie. “Cela vaut la peine de s’occuper de ces élèves, dit-il. Et je sais qu’il y a beaucoup de d’étudiants en chimie à l’Université ou encore à l’école qui suivent la page Facebook.”

Comment inspire les élèves

Pendant les trois dernières années, Andy a produit une nombre considérable de graphiques. Il a même publié son premier livre “Pourquoi les asperges donnent leur odeur à l’urine? Avec 57 autres questions étranges reliées à l’alimentation.” Comment trouve-t-il constamment de nouvelles idées ? Ses idées proviennent souvent de son enseignement ou de questions posées par les élèves, ou même de lectures. L’inspiration vient prarfois de la vie de tous les jours. Mettre des verres de contact le matin l’a incité à créer un graphique expliquant les polymères dont sont faits les verres de contact. Andy pense que s’il trouve ses productions fascinantes, les autres le trouveront aussi. “J’adore le thème de la nourriture”, dit-il. “C’est pourquoi je me suis focalisé sur elle pour mon livre.

Aroma Chemistry - The Smell of New & Old Books
Reproduction autorisée par Andy Brunning
 

Pour convaincre ses élèves d’aimer les sciences, Andy s’efforce de leur montrer comment la science s’applique à leurs intérêts. Aux étudiants sportifs, Andy leur montre en quoi la chimie améliore leurs performances. “Ils ne réalisent pas toujours à quel point la chimie est impliquée dans le sport”, dit-il.

Malgré le succès de son site en ligne, les élèves ne sont pas tous intéressés par sa production. “Généralement, l‘élève moyen est intéressé, mais cela dépend de l’état d’esprit de la classe. Une de mes classes d’élèves de 14 ans est particulièrement attirée par les sciences. Ils lisent mon livre pendant mes leçons.”Andy trouve parfois des élèves lisant sa page sur le site Compound Interest. Mais il n’en tire pas gloire.  Bien des étudiants lisent les affiches et les graphiques, sans même réaliser que c’est leur maître qui les a conçues et réalisées.

Il ne se passera pas bien longtemps avant que les élèves l’apprennent. De toute façon, Andy aimerait produire un second ouvrage, et il vient de lancer un nouveau projet dit “Chemunicate”w2, dans lequel il aimerait presenter les résultats des chercheurs de manière accessible au public. De plus, Andy aimerait surtout terminer un jeu de cartes de chimie, avec lesquels on puisse jouer, ce qui aura sûrement du succès en classe.

Download

Download this article as a PDF

Web References

  • w1 – Utiliser le bouton de recherche sur le website pour trouver n’importe lequel des graphiques mentionnés dans cet article, y compris les versions à compléter. Tous les documents sont gratuits.
  • w2 – On trouvera ici des détails sur le projet ‘Chemunicate’.

Author(s)

Hannah Voak est l’une des éditeurs de Science in School. Avec un diplôme de bachelor en biologie et un enthousiasme pour la communication scientifique, elle a rejoint l’équipe de Science in School au European Molecular Biology Laboratory.

Laura Howes est un éditeur de Science in School. Elle a étudié la chimie à l’Université d’Oxford, avant de rejoindre une société savante anglaise , et se lancer dans le journalisme scientifique. En 2013, elle a rejoint l’équipe du European Molecular Biology Laboratory en Allemagne. Elle travaille pour Science in School depuis septembre 2016.




License

CC-BY